AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [Défi étrange situation] Vous êtes malade, non ? [Suzanne & Irwin ; vendredi 7 ; 18h30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▌Messages : 251

MessageSujet: [Défi étrange situation] Vous êtes malade, non ? [Suzanne & Irwin ; vendredi 7 ; 18h30]   Sam 10 Oct - 9:22

    Déjà une semaine – que le temps passe vite lorsqu'on s'amuse ? Non, ce n'était pas vraiment l'avis d'Irwin. Le jeune garçon se sentait un petit peu trop seul à son goût : il n'avait pas réellement lié de connaissance avec qui que ce soit. Il y avait bien cette Mia, qui était venue l'agresser lui parler le dimanche dernier et Alan, son préfet, qui se montrait très gentil envers lui, mais à part ça … il fallait dire qu'Irwin ne faisait pas d'effort pour arranger la situation : il ne parlait pas, n'allait pas vers les autres, ne souriait pas … il était aussi intéressant, aux yeux des autres, qu'une plaquette de présentation moisie et qui aurait daté des années 80. Pas très engageant, donc.

    Ce vendredi soir, après les cours, Irwin s'était enfermé dans son dortoir. A la va-vite, le jeune homme s'était emparé d'une feuille de parchemin, d'une plume et de son encrier. Il avait juré à Sasha de lui donner des nouvelles dès la fin de la première semaine – on y était. Il se devait de contacter sa sœur au plus tôt ! Le garçon s'étala de tout son long en plein milieu du lit fait avec un soin tout particulier. Il tâtonna un moment, à la recherche, sous son lit, d'un objet plat et dur qui pourrait lui servir d'un support … Ah ! La BD qu'il s'était acheté pendant l'été et qu'il avait tenu à apporter à Beauxbâtons. Ce serait parfait. Il déroula le parchemin, traça avec application le prénom de sa sœur avant de s'immobiliser.

    Alors … par quoi commencer ? Irwin n'avait peut être pas envie d'être ici, mais il fallait bien admettre que le lieu ne manquait pas d'une certaine classe. L'Académie en imposait et il aurait voulu le dire dans sa lettre – mais comment retranscrire assez fidèlement la taille et la grandeur du château ? Comment expliquer à tel point ce lieu était incroyable, magique ? Sasha ne le prendrait-elle pas pour un fou, s'il se mettait à lui parler de tous ces tableaux qui parlaient, des personnes qui disparaissaient mystérieusement des cadres photos, des cours de botanique, de potion et de métamorphose ? Sa mère n'allait-elle pas s’inquiéter s'il laisser échapper que le château était bordé par une imposante foret ? Les jumeaux n'allait-ils pas être jaloux s'il laissait entendre qu'il aurait bientôt le droit de déambuler seul dans le petit village sorcier tout proche de l'école ? Le garçon soupira, secoua la tête. Après tout … tant pis ! Ils voulaient savoir ce que devenait sa vie, non ? Autant dire la vérité, dans ce cas là !
    Une petite demi heure plus tôt, Irwin s'emmitouflait dans un pull pour gagner les étages de l'Académie où se trouvaient, d'après les dires d'Alan, la volière. Il y avait là des hiboux de l'école que chaque élève était libre d'emprunter à sa guise, ce qui était une bonne chose : jamais Irwin n'aurait songé arriver à Beauxbâtons avec une chouette ou un hiboux ! Non mais. Ce n'était pas exactement ce que l'on pouvait appeler des animaux de compagnie.

    Ce fut en chemin qu'il s'en rendit compte. Dans son estomac, ça remuait dangereusement. Le garçon fronça les sourcils, pas vraiment heureux de retrouver, pour une fois, une sensation très terre à terre et qui ne s'expliquait pas par la magie mais bien par la bonne dose de kouign aman et de crème de caramel au beurre salé qu'il ingurgitait à chaque repas. Allons bon ! Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ne renverserait pas l'intégralité de son estomac sur ses pieds – du moins, pas tant qu'il n'avait pas posté cette lettre. Oui, Irwin possédait un sens des priorités quelque peu aléatoire. Le ventre retourné et la mine déconfite, il s'engagea dans le grand escalier de pierre blanche qui le conduisit tranquillement jusqu'au troisième étage, repaire des étudiants du Feu et de ce centre de recherche en alchimie qui n'inspirait pas du tout confiance au jeune garçon. A partir de là, il fallait trouver cet escalier en colimaçon qui menait jusqu'à la tour et ne pas se tromper de sortie ! Inutile d’atterrir devant l'entrée de la Maison de l'Air.
    L'escalier en colimaçon n'arrangeait pas vraiment son état, et Irwin fut plutôt satisfait d'arriver à destination. Dites donc ! Il fallait avoir les nerfs bien accrochés pour venir envoyer une lettre ! Il n'était pas sur de le faire si souvent, finalement. Il s'adossa un moment contre le mur de pierre. Sapristi ! Il allait vraiment devoir y aller mollo sur sa consommation de pâtisseries locales. Il attendit que son estomac ne se calme un peu avant de s'approcher d'une chouette qui lui semblait être plutôt docile et de lui confier sa missive, l'attachant délicatement, prenant bien soin de ne pas faire mal à l'animal, qui s'envola bien vite par la fenêtre, son courrier à la patte.

    Avant d'aller s'affaler contre le mur le plus proche et de se laisser glisser le long du sol. Son visage avait prit une teinte pas très très jolie. Pas de doute : il ne parviendrait pas à descendre indemne jusqu'en bas !

    858 mots

_________________
YOU'RE LOOKING BACK - LIKE A CHILD
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Défi étrange situation] Vous êtes malade, non ? [Suzanne & Irwin ; vendredi 7 ; 18h30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ile de Batz :: Académie de Beauxbâtons :: Tour :: Volière-
Sauter vers: