AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▌Messages : 33

MessageSujet: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Lun 2 Nov - 21:00

Premier cours de Vol !

        Ft. Elèves de I er cycle


        En cette journée de fin septembre, Rose s'était levé avec enthousiasme et appréhension, elle allait enfin pouvoir donner son premier cours de vol qui avait été malheureusement retardé pour causes météorologiques. Après avoir pris un bon petit-déjeuner à la table des professeur, elle s'était rendue sur le terrain de Quidditch, où allait se dérouler le cours, pour préparer les balais et vérifier leur état, bien qu'elle sache pertinemment qu'ils étaient en parfait état, elle n'avait pu s'empêcher d'y penser. Après tout elle allait accueillir tout les élèves de premier cycle et le niveau de chacun était différent étant tous d'année différente certains avait plus d'expérience que d'autre et de cela, la professeur s'en réjouissait.

Lorsqu'elle revint plus tard dans la journée, quelques minutes avant le début du cours, elle fit apparaître des bancs, après tout qui dit cours de vol ne dit pas forcément que pratique, il y avait aussi certaines connaissance à avoir. Elle fit également apparaitre un tableau histoire de noter les choses importantes si jamais elle allait un peu trop vite. Elle ne prit cependant pas la peine de faire apparaître des bureaux, choses absolument inutiles pour le moment. Elle avait également  disposé les balais non loin derrière le tableau, après tout que se soit elle ou les élèves ils étaient avant tout là pour voler, non ?

Lorsque les élèves se décidèrent à pointer le bout de leurs nezs, elle put remarquer que si certains avaient l'air plutôt joyeux, d'autres en revanche étaient, comment dire... anxieux ? Elle les salua au fur-et-à-mesure qu'ils arrivaient et les fit prendre place sur les bancs, ce qui put paraître étrange pour certains, et commença quand elle fut certaine que tous étaient présent.

"Bonjour et bienvenue aux premières années sur le terrain de Quidditch ! Je suis votre nouveau professeur de vol, Mr. Dorléac n'ayant pu rester à Poudlard pour certaines raisons qui ne regardent que lui. Je suis Rose Deschamps, vous pouvez m'appeler Madame, Professeur ou bien encore Rose, tant que le vouvoiement est encore présent bien entendu."

Elle respira un instant, regardant ses élèves avec le sourire omni-présent et joyeux qu'elle affichait toujours sur son visage avant de reprendre.

"J'espère que je n'aurais pas à mettre d'heures de retenue ou à vous enlever des points cette année, ou du moins pour l'instant. Bien alors commençons par le commencement !"Elle ajouta après avoir vu certains élèves jeter de regards aux balais. "Et non la pratique ce n'est pas pour tout de suite ! Je vous poserai une seule et unique question : Qu'est-ce qu'un balais pour vous ? Et seulement votre point de vue personnel ne réfléchissez pas, levez la main et dites ce à quoi vous avez pensé en premier, un mot, un adjectif, un souvenir et surtout le mauvais comme le bon !"

      Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé


Dernière édition par Rose J. Deschamps le Ven 15 Jan - 6:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 377

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Mar 3 Nov - 10:43

Le mois de septembre était passé à une vitesse délirante. Caroline ne s’était presque pas rendue compte que cela faisait déjà presque un mois qu’elle était présente dans l’école de magie. Cela faisait donc presque un mois qu’elle côtoyait la pluie presque quotidiennement et que la mer avait remplacé les montagnes lorsqu’elle regardait l’horizon.
Ce premier mois était passé très vite, mais il avait également été très intense. Dès les premiers cours elle s’était faite remarquée, et pas vraiment de manière positive. Son côté miss je sais tout moldue qui ne croit pas à la magie exaspérait un certain nombre de personnes et laissait la jeune iséroise assez isolée dans sa nouvelle école. Elle avait bien quelques partenaires de travaux pratique et deux ou trois alliés dans la maison de la terre, mais au final, elle restait le plus souvent toute seule. En fait, cette nouvelle vie dans cette école particulière ressemblait beaucoup à son ancienne vie, sauf qu’elle n’était plus la première de la classe, loin de là ! Même après trois semaines sa baguette n’était pour elle qu’un bout de bois au mieux inutile, au pire annonciateur de catastrophes. Non, décidément, même après trois semaines, la magie n’était toujours pas faite pour elle !

Ce matin là, Caroline avait son premier cours de vol.  Cela faisait plusieurs fois qu’il était décalé à cause de la météo bretonne qui n’était pas des plus clémentes. Quelle idée de mettre une école dans un endroit où il fait toujours aussi gris et humide quand même ?! Enfin, elle n’allait pas se plaindre, en tout cas pas parce qu’il n’y avait pas eu de cours de vol jusque là. Parce que le vol pour Caroline, c’était sacré. Mais pas le vol comme on l’entend à Beauxbâtons, non, ce qui intéresse Caroline c’est les avions, les hélicoptères, toutes les machines volantes moldues. Ce n’est pas pour rien qu’elle voulait devenir ingénieure en aéronautique. Parce que c’est franchement fascinant de voir comment des calculs savants de pressions, de poussées, etc… pouvaient permettre de vaincre momentanément la gravité. Pour Caroline c’était ça la vraie magie, pas transformer un lapin en paire de chausson de fourrure.
C’est donc craignant ce premier cours que l’élève de la terre se leva le matin. Elle avait rendez-vous au stade de quidditch, le sport sorcier par excellence, si elle avait bien compris ce que lui avaient dit les personnes qui avaient essayé de lui expliquer les règles tout en étant bien trop enthousiastes pour être compréhensibles. Le cours aurait donc lieu en extérieur. La jeune fille enfila donc par-dessus son uniforme de l’école un gros manteau marron, une écharpe rouge et un bonnet vert avec un pompon orange assorti à ses cheveux roux. En traversant la salle commune de la terre, elle croisa Alcide qui détailla sa tenue de haut en bas avant de faire une moue dégoutée et de marmonner quelque chose à propos de clochards qui avaient meilleurs goûts. Ben oui Caroline ressemblait à un arbre d’automne perdant ses feuilles, et alors ?! Elle, elle s’en fichait, et en plus les arbres qui perdent leurs feuilles, c’est de saison fin septembre !
Avant d’atteindre l’extérieur, Caroline passa dans le couloir où se trouvait le bureau de la directrice. Elle y fit un détour pour éviter de passer trop près du placard dans lequel elle avait été enfermée avec Irwin deux semaines plus tôt. On n’est jamais trop prudent, et un séjour dans le placard lui avait suffit, là au moins avec la distance de sécurité elle était sûre que même si elle tombait, ça ne serait pas dans le local exigu !

Environ vingt minutes après avoir quitté son dortoir, Caroline atteignit enfin le stade de quidditch. Même si cela faisait trois semaines qu’elle était au château, c’était la première fois qu’elle allait entrer à l’intérieur. Vu de l’extérieur, il ressemblait à un colisée romain, et cette impression était maintenue à l’intérieur. Des gradins se trouvaient tout autour du stade et montaient jusqu’à une hauteur impressionnante. Et au milieu de ce terrain immense se trouvait la professeure de vol, madame Deschamps, entourée de quelques élèves arrivés en avance.
Caroline s’assit sur un des bancs présent devant le tableau et frissonna au contact du bois froid de celui-ci. Les rangées se remplirent assez rapidement et l’enseignante se présenta et annonça les règles du cours. Ils allaient commencer par de la théorie… Et elle n’avait pas envie de mettre d’heure de retenue. Au moins, c’était une bonne nouvelle ! Mais jetant un coup d’œil aux balais qui se trouvaient posés plus loin, Caroline se demanda combien de temps les bonnes résolutions de la prof tiendraient le coup. Avec les cours de potion la jeune fille avait  peu à peu appris à se la fermer et à ne pas trop critiquer ce qui était fait en classe… Mais il était vraiment absolument hors de question qu’elle monte sur un balai pour voler. Non, vraiment, aucune chance ! Et face à un refus aussi catégorique, il était loin d’être sûr que l’enseignante garderait son calme et son sourire. Mais plutôt que d’imaginer ce qui allait se passer par la suite, Caroline écouta la suite du discours d’introduction de la nouvelle professeure de vol.
Madame Deschamps voulait qu’ils participent, qu’ils disent en très peu de mot ce à quoi ils pensaient lorsqu’on évoquait le mot balai. Quelques élèves issus de familles sorcières évoquèrent donc des jeux en famille ou leur premier balai, mais ce qui venait à l’esprit de Caroline était totalement différent. Au début, elle n’osa pas prendre la parole mais elle ne réussit pas à se brider très longtemps. Elle leva la main et lorsqu’on l’interrogea, elle n’y alla pas par quatre chemins.

- un balai ça sert à faire le ménage… Et personne n’aime ça

Ben oui, c’est vrai, personne n’aime faire le ménage ! Et au moins avec cette réponse, Caroline était sûre que la professeure avait compris qu’elle n’était pas très emballée par ce cours et qu’elle venait d’une famille moldue. Peut être qu’elle serait donc plus indulgente par la suite… Ou peut être pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 157

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Mar 10 Nov - 19:22

Plume ne se sentait pas vraiment rassurée.

Voler dans les airs à dos d’Abraxan, ça, c’était formidable ! Mêler ses doigts à la crinière foisonnante de l’animal, admirer son encolure, sentir son corps chaud et vibrant contre ses cuisses… C’était ça, qu’elle aimait.
Mais voler sur un balai… Non merci ! Les balais étaient inconfortables, froids, sans saveur. Ils ne hennissaient pas de bonheur en la voyant, ils n’étaient pas doux sous ses doigts, et ils lui enfonçaient sournoisement des échardes dans les fesses. Son demi-frère avait bien tenté de l’initier aux plaisirs du balai volant, l’enjoignant à disputer de folles parties de Quidditch avec lui lors des pauses au cirque, mais elle n’avait jamais éprouvé la moindre curiosité pour ce sport, et la fois où elle avait reçu de plein fouet un souafle sur le nez l’avait définitivement convaincue que se sport n’était pas pour elle et n’avait aucun intérêt. Hormis celui de voir le t-shirt du joueur adverse épouser parfaitement son torse à cause de la sueu… euh rien, rien du tout, oubliez.

Plume sentait déjà l’ennui et l’anxiété exécuter un féroce duel dans sa poitrine, tandis qu’elle arrivait sur le terrain de Quidditch et prenait place aux côtés de ses camarades, les yeux attachés à sa professeur. Elle était nouvelle et avait l’air plutôt sympa, c’était déjà ça. Il y avait quelque chose qui inspirait la confiance, dans ses grands yeux de biche. La jeune fille se demanda vaguement si, comme l’ancien prof, elle aimait tripoter les arrières-trains des infirmiers, mais préféra garder cette question pour elle.

Pour combattre le vent frais qui s’était levé sur l’île, elle avait enfoncé sur son crâne un bonnet en laine rose pailleté, et se sentit moins seule en voyant une de ses camarades arborer un sublime couvre-chef orné d’un pompon orange qui allait à ravir avec sa chevelure aux couleurs de l’automne. Elle ne la connaissait ni d’Eve ni d’Adam, mais son accoutrement haut en couleur insufflait un vent de gaieté dans sa poitrine. La plupart des élèves portaient du noir ou de bleu marine, et tiraient la tronche en permanence (un peu comme elle mais elle, elle ne comptait pas) ; un peu d’éclat dans ce sombre tableau avait de quoi réchauffer les coeurs !

Et puis le cours commença. De la théorie. Des étudiants poussèrent des soupirs de soulagement, rejoints dans leurs remerciements muets par la benjamine des Carax. Elle écouta les réponses de ses camarades, et ne put s’empêcher de sourire en entendant celle de Caroline. Hahaha, dans tes dents, stupide Quidditch ! Dans son enthousiasme, Plume répondit à son tour, oubliant momentanément que tout le monde pouvait l’entendre :

« Les balais, c’est long, dur et ça fait mal aux fesses. » Après un léger instant de réflexion, elle ajouta : « Tant qu’à faire, je préfère les chevaux volants. »

Et là dessus, la jeune fille se renfonça dans son mutisme… avant de prendre conscience de l’ambiguité de sa réponse, et de sentir ses joues la brûler.
BIEN BIEN BIEN.
Il était temps d’apprendre à se taire définitivement.

_________________

Plume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 251

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Ven 13 Nov - 0:41

    Depuis ce matin là, Irwin avait les entrailles noués. Son examen s'était relativement bien passé, mais ensuite … ensuite, rien, au final. Il avait attendu l'heure de son cours de Vol avec une appréhension grandissante, planqué dans la bibliothèque à lire tout ce qui lui passait sous le coude …

    … ainsi que quelques livres sur le Quidditch. La bonne idée ! Maintenant, il avait encore un petit peu plus peur. Dans le courant de l'après midi, Irwin avait lâché l'affaire. Le jeune garçon avait finit par retourner dans son dortoir, s'était enroulé dans son plaid avant de lire et de relire la dernière lettre que Sasha lui avait envoyé. Elle lui racontait le lycée, ses amis, son amoureux, ses frères et ses parents. Elle lui décrivait le village, la maison, le quotidien.

    Son quotidien.

    La lecture de la lettre de Sasha l'avait apaisé … un bref instant ! Très vite, alors que l'heure tournait, le stress était revenu. Irwin s'était emmitouflé dans une cape de laine, bien qu'il aurait de très loin préféré un simple manteau à la moldu, avant d'enrouler une écharpe autour de son cou. Lorsque vraiment il n'y avait plus la moindre possibilité de repousser l'échéance, il s'était levé et, tentant de maîtriser les battements de son cœur, avait quitté le château pour l'air frais de la fin du mois de septembre.

    Les cours de Vol avaient lieu au Stade de Quidditch. Irwin s'y était déjà rendu – une fois. Il ne pouvait pas dire qu'il était enchanté à l'idée d'y remettre les pieds, bien qu'il avait trouvé l'endroit impressionnant et que, tout au fond de lui, le jeune garçon avait tout de même un petit peu hâte d'assister à un match de Quidditch.

    Tant qu'on ne l'obligeait pas à monter sur un balais.

    En arrivant sur place, Irwin se rendit rapidement compte qu'il n'était pas le seul à éprouver quelques appréhensions. Caroline, son binôme en sortilège, n'avait pas l'air enchantée d'être ici et Plume, la jeune demoiselle avec qui il était euh … ami ? Avait d'avantage l'air d'avoir envie de se pendre plutôt que d'être là.

    Ambiance.

    La seule bonne nouvelle résidait dans le départ de Monsieur Dorléac, qui avait toujours fait un petit peu peur à Irwin. Mademoiselle Deschamps, la nouvelle professeure de Vol et, par la même occasion, la professeure responsable de la Maison de l'Eau était jeune, jolie et elle avait l'air beaucoup plus à l'écoute que ne l'était Monsieur Dorléac ! En la voyant là, souriante et sympathique, Irwin ne put s'empêcher de se sentir un petit peu rassuré.

    Rien qu'un petit peu.
    Et pas au point de monter sur un balais.

    Aussi la théorie lui allait parfaitement, merci bien !

    Sauf qu'un balais, pour lui … c'était, comme l'avait dit Caroline, quelque chose qui servait à faire le ménage. Et comme le disait Plume, ça devait être dur et faire sacrément mal aux fesses. Il grimaça, préférant ne pas imaginer quoi que ce soit. (Non, rien de tendancieux dans cette phrase, pourquoi ?)(Gwenn, tais-toi.) Alors, bon … il fallait vraiment dire quelque chose ?

    Zut.

    « Bin … je suis d'accord avec Caroline et avec Plume. »

    Non pas qu'il n'y connaissait grand-chose en balais.
    Dans tous les sens du terme.

_________________
YOU'RE LOOKING BACK - LIKE A CHILD
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 33

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Ven 15 Jan - 18:15

Premier cours de Vol !

        Ft. Elèves de I er cycle


        Les élèves étaient mitigés et cela se voyaient sur leur visage. Rose pensait qu'elle avait ait bonne impression parmi les élèves et elle s'en réjouissait, cependant il allait falloir des efforts des deux côtés du miroir pour que tout ce passe bien. Et ça, la jeune femme avait le sentiment que ce ne serait pas gagner d'avance, si l'on en jugeait par leur têtes et leur accoutrement assez lugubres quoiqu'une jeune fille se détachait par son couvre-chef détonnant ! Les réactions fusèrent rapidement et les mains se levèrent certains avaient une bonne opinion des balais et du Quidditch en général qu'ils soient expérimenté ou complètement débutants. Cependant certains appréhendaient ce sport ce qui était tout à fait légitime mais trois élèves intéressèrent la jeune femme plus que les autres, elle décelait en eux un potentiel.

"Un balai ça sert à faire le ménage… Et personne n’aime ça"

"Mlle...? Je comprends votre point de vue, moi-même je hais faire le ménage et ça c'est le cas de le dire, dit-elle en entrainant certains dans sa rigolade, j'espère que vous vous plairez à voler autant que moi ! "

Elle respira un instant, regardant ses élèves avec le sourire omni-présent et joyeux qu'elle affichait toujours sur son visage. Elle interrogea l'un des deux élèves restants, qui était une jeune fille intéressante de tout les points de vue et il s'avéra que son estimation était juste et elle ne put s'empêcher de sourire à la réplique de la demoiselle.

"Les balais, c’est long, dur et ça fait mal aux fesses. Tant qu’à faire, je préfère les chevaux volants."

"Je suis tout à fait d'accord avec vous, d'ailleurs, il faudra que je vous parle de vos balais à tous car je pense que l'ancien professeur avait omis de vous présentez un petit objet qui fait toute la différence, peut-être par sadisme mais soit. En soit les chevaux volants sont tout à fait intéressants et beaucoup plus chaleureux qu'un balais, mais le sorcier qui vole sur un balais vit des sensations que l'on ne peut vivre à cheval et vous le découvrirez d'ici quelques temps... Mlle...?"

Puis vînt ensuite le tour du jeune premier année de sa maison qu'elle avait déjà vu à la cérémonie d'entrée et qui paraissait assez effacé et à l'écart des autres élèves de la maison de l'eau. Mais soit il avait l'air peu rassuré de se trouver sur un stade et voyant le regard inquiet qu'il jetait parfois aux balais cela n'allait pas être mince affaire...

"Bin … je suis d'accord avec Caroline et avec Plume."

"Dans ce cas c'est parfait si tes opinions rejoignent les leurs qui rejoignent elles-même l'avis d'une partie de la classe, c'est que vous n'avez pas tord de le penser ! M. Rossignol"

Effectivement la majeure partie de la classe avait des avis et des pensées similaires, cependant même les plus expérimentés auraient le droit à un cours de base et elle n'en démordrait pas. Elle balaya (mauvais jeu de mot) la classe du regard avant de faire apparaître sur le tableau un balai de base ainsi qu'un point d'interrogation à côté. Elle se lança ensuite dans un petit discours histoire d'en savoir un peu plus sur les connaissances de certains.

"Bien, Mesdemoiselles, Messieurs vous remarquerez que vous n'avez pas de bureau car il serait inutiles de prendre des notes sur papier, nous sommes tous d'accord personne n'a à connaître la constitution d'un balai sur le bout de la paille ! Qui pourrait me dire, pourquoi les sorciers ont-ils choisis le balai car après tout cela aurait pu être un tapis !"

      Designed by ClipClap ©️ for Never Utopia| Tout droit réservé

Edit: Je vous laisse jusqu'au 13 février, après cette date je posterai la suite du cours Very Happy


Dernière édition par Rose J. Deschamps le Dim 6 Mar - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 48

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Dim 17 Jan - 15:30

S'il y avait bien quelque chose qu'il craignait, c'était de monter sur un balais. Il regardait l'enseignante, il la connaissait un peu. Elle parlait du fait que le balais servait à nettoyer, normalement, mais bon, les balais, c'était indissociable des sorciers et sorcières. Alors iol faudra qu'il monte sur ces choses qui semblait être si facile à briser, peu confortable, il se voyait mal voyager des heures avec ce moyen de transport. La demoiselle avait raison, balayer, peu de gens aimaient. Aimer voler, il y a des gens avec des passions qu'il ne pouvait pas comprendre, pourtant, le jeune sorcier voulait. Parfois, il ne fallait pas trop insister. Il participerait. Parce qu'il fallait qu'il apprenne. C'était son monde, ces modalités faisaient partie d'un tout. Les chevaux volants. Ah oui, c'était des créatures magiques. À se demander comment les moldus ne remarquent les sorciers dans le ciel, il y avait sûrement un truc. Il continuait d'écouter l'enseignante, elle semblait vraiment aimer ça, c'était presque tentant. Et pourtant le jeune homme n'avait pas très envie de passer à la pratique. Il restait dans un coin, espérant ne pas se faire remarquer. C'était un cours en plein air, heureusement, il faisait assez bon, pour la saison. Comment les sorciers luttait contre la pluie en ballais ? Les tapis ? Comme ans Aladin ? Il soulevait un sourcil. Se demandant en effet pourquoi, puis la réponse vint progressivement se placer dans sa tête. Aucune prise, à moins de prendre le tapis à motif ou non. Peut-être que ça fonctionnait que si ces derniers étaient hauts en couleurs.

Lucas respira un grand coup, pas qu'il ne voulait pas répondre, mais il n'aimait pas se faire remarquer. Il savait que le cours une fois fini, il pourrait le laisser dans un coin de son esprit. Ça ne serait qu'un mauvais moment à passer. Voler, souvent le rêve de tout être humain. Pas celui du jeune sorcier. Il se demandait comment il ne pas tomber. Et surtout ne pas se blesser mortellement. Il regardait le balais, le dessin, il le trouvait bien fait, il l'aurai bien vu bougé, pourtant, c'était qu'un tracé fait à la va vite. C'était tout de même assez joli. Le jeune homme devait oser, alors de sa petite voix timide. Il osait.

« Peut-être parce que c'est pas pratique pour s'accrocher... »

C'était dit assez bas, peut-être n'avait-elle pas entendu ces mots, ces paroles qui avaient été prononcées sans une once d'assurance dans sa voix. Lucas resterait, fondamentalement le même. Un grand timide qui ne savait pas comment vivre en société. C'était des choses nouvelles. Puis il n'était pas de trop dans ces lieux, c'était une personne avec des pouvoirs, comme ceux qui étaient là, même Irwin. Il le regardait de loin. Il ne savait pas quoi faire. Mais déjà qu'il était mal à l'aise, le balais et lui, ça ne serait pas l'amour fou. Il ferrait l'effort, puis il volerai que quand ça serait nécessaire. Ça lui suffisait. Sur quel genre de balais allaient-ils voler ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 251

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Sam 23 Jan - 19:33

    S'il n'avait pas tord, alors … Mais tout de même, il ne voyait pas trop ce qui les attendaient. Ils n'allaient pas tout de même … monter sur un balais ? Voler dessus ? Non, ils auraient l'air parfaitement ridicules. Et puis un balais … ne pouvait pas voler. C'était absolument impossible.

    Scientifiquement possible, s'entendait. Zut. Voilà qu'il se mettait à parler exactement comme Caroline. Le garçon secoua la tête. Focus, non de non ! Il verrait bien ce qu'il adviendrait d'eux et des fichus balais exposés non loin de là par la suite.

    Mais pas tout de suite ! Mademoiselle Deschamps préféra dans un premier temps leur poser une drôle de question : pourquoi un balais plutôt qu'un tapis ? Irwin n'en savait fichtrement rien … et s'en moquait pas mal. Ce n'était pas ce qui lui semblait être le plus important. Néanmoins, la question était posée … et Lucas tenta une réponse qui fit sourire Irwin. Plus simple pour s'accrocher … c'était vrai, mais le jeune homme doutait qu'il puisse s'agir de la bonne réponse. Il ferma les yeux, se concentra. S'imagina voler sur un balais – étrange – puis sur un tapis – tout aussi étrange. Et et au final … rien. Il rouvrit les yeux, fut l'espace d'un instant aveuglé par une lumière plus vive qu'il ne l'aurait cru.

    Bien. Bon.

    Aucune des deux possibilités n'était cohérentes … pour Irwin ! Pour un sorcier, par contre … le balais prenait moins de place qu'un tapis. Il devait, d'une manière ou d'une autre, être plus simple à manipuler. Plus stable, peut être. Plus simple à fabriquer ? Plus …

    « Je suppose que c'était plus pratique ? Pour voler, pour, euh … c'était peut être moins dangereux ? Un garçon de ma maison m'a dit qu'on pouvait jouer au … je ne sais plus. Un … une sorte de sport. Peut être que ce n'était simplement pas possible d'y jouer sur des … tapis ? »

    Il rougit, finit sa réponse incohérente en balbutiant et failli se retourner tellement il se trouvait stupide. Mais Mademoiselle Deschamps avait posé la question et il fallait bien essayer de trouver une réponse, aussi farfelue soit-elle …
    Discrètement, le garçon se rapprocha de Lucas, tapota doucement sur son avant bras avant de souffler quelques mots à l'oreille de son ami.

    « Je suis complètement perdu. Tu … tu y comprends quelque chose, toi ? »

    Il haussa les épaules, écarta doucement les bras de son corps. Bon. Irwin avait été sacrément tourneboulé depuis son arrivée ici, mais c'était de loin le cours qui le laissait le plus perplexe.

_________________
YOU'RE LOOKING BACK - LIKE A CHILD
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 33

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Sam 13 Fév - 13:37

Premier cours de Vol !

        Ft. Elèves de I er cycle


        La question était plutôt banale en soit, mais malgré tout chaque réponse à celle-ci était importante. Que se soit pour évaluer l'ouverture d'esprit de certains, les capacités des uns ou bien tout simplement l'imagination des autres ! Rose se souvenait du jour où l'entraineur de l'équipe de France lui avait posée cette question qui avait fait qu'elle avait
pu rejoindre cette équipe et elle en riait encore avec lui d'ailleurs. Cependant il n'était pas l'heure de rêvasser, mais de donner un cours, une voix timide s'éleva du mieux qu'elle pu ce qui fit sourire l'enseignante après tout il fallait du courage lorsqu'on était timide et ce courage là permettait de monter sur un balai.


"Peut-être parce que c'est pas pratique pour s'accrocher..."


Eh bien on ne pouvait pas dire que la réponse du jeune homme qui faisait parti de sa maison, car oui elle avait réussi à identifier la personne à qui appartenait la voix après que quelques secondes soient passées. Et effectivement elle appartenait au grand timide de sa maison, elle nomma : Lucas Flamel. Elle lui répondit alors avec sa joie et sa folie habituelle.


"Mr Flamel ! Effectivement c'est l'une des grandes raison du "Pourquoi un balai ?", mais certainement pas la seule. Cependant je suis ravie que vous ayez eu le courage de répondre, vous progressez ! Alors ? Mesdemoiselles, Messieurs ? Autre chose ?"


Elle respira un instant et attendit la suite des réponse qui ne se firent pas prier, une des réponses intéressantes concernait les propriétés magiques du bois, argument venant d'une jeune fille de la Maison du Feu. Mais Rose fut assez surprise de voir que les élèves de sa maison avait la langue déliée aujourd'hui, car en effet son jeune et petit protégé pris la parole et pour dire quelque chose que personne n'avait souligné. Le facteur Quidditch venait d'entrer en jeu !


"Je suppose que c'était plus pratique ? Pour voler, pour, euh … c'était peut être moins dangereux ? Un garçon de ma maison m'a dit qu'on pouvait jouer au … je ne sais plus. Un … une sorte de sport. Peut être que ce n'était simplement pas possible d'y jouer sur des … tapis ?"

"Eh bien ! Je ne m'attendait pas à entendre cet argument aujourd'hui ! Le point que vous venez de soulevez M. Rossignol est assez intéressant, effectivement voler sur un balai n'est pas pratique et dangereux lorsque l'on ne sait pas voler sur un balai en premier lieu et dangereux tout court, car comme l'a relevé M. Flamel précédemment on s'accroche difficilement à un tapis.

Dans un second temps il est vraiment que pratiquer ce sport sur un balai est compliqué ! Et croyez moi je sais de quoi je parle ! Quelqu'un sait-il de quel sport parle M. Rossignol ?
"

Elle attendit les réponses qui arrivèrent assez discrètement et donna l'argument dont la venue était attendu : en effet un balais était pratique à dissimuler car on en trouvait dans chaque foyer sorcier ou non et un tapis n'était pas une bonne idée étant donnez qu'à cette époque ils étaient assez petit. Rose passa ensuite à la suite du cours car oui, la partie théorique avait beau être importante la partie pratique l'était aussi. D'un coup de baguette elle fit disparaitre le tableau et demanda aux élèves de se lever avant de faire disparaitre les bancs qui laissèrent aux élèves une vue sur les balais. Les réactions furent diverses ce qui fit remonter des souvenirs à la surface, et la joueuse fit signe aux élèves d'avancer et de se placer chacun aux côtés d'un balai.


"Placer vous chacun du côté gauche de votre balais, tendez votre main droite devant vous, paume face au sol et prononcez distinctement "Debout !"jusqu'à ce qu'il vienne se placer dans votre main attendez ensuite le reste de mes instruction !"


      Designed by ClipClap ©️ for Never Utopia| Tout droit réservé


Edit : Je vous laisse jusqu'au 10 mars Very Happy Après cette date je posterai la suite du cours Very Happy


Dernière édition par Rose J. Deschamps le Dim 6 Mar - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 377

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Lun 15 Fév - 9:38

Après sa première réponse à côté de la plaque, Caroline avait quelque peu arrêté de suivre le cours de vol. Elle avait dit ce qu’elle avait eu à dire et le moins que l’on puisse dire c’est que l’enseignante n’avait pas compris le sens profond de son message. Ok Caroline n’était pas une adoratrice du ménage, quoique, son côté maniaque la pousse tout de même régulièrement à ranger et nettoyer ses affaires, mais c’était surtout une manière de dire qu’elle n’avait pas envie de s’approcher d’un balai. Et voilà que mademoiselle Deschamps se mettait à lui souhaiter d’aimer autant voler qu’elle. La pauvre n’avait vraiment rien compris ! Et en plus elle transformait la réponse tout à fait sérieuse de l’élève de la maison de la terre en une farce faisant rire tous les autres. Ce n’était pas ce qui allait améliorer l’humeur de la petite rousse !

C’est donc vexée que Caroline continua le cours et surtout arrêta de le suivre attentivement. Elle avait porté une oreille distraite aux questions suivantes qui avaient été posées mais n’avait aucunement envie de donner son avis sur la raison du choix des balais. Selon elle c’était une idée totalement nulle. Et elle aurait donc été bien incapable de l’expliquer. Un tapis aurait d’ailleurs été un peu moins stupide comme solution selon elle… Au moins un tapis a une surface importante qui permettrait de partager la masse de son occupant et donc de diminuer la pression liée à la gravité exercée sur l’air. Ce n’était pas bien compliqué comme réflexion, juste scientifique…
La force de pesanteur exercée sur chaque individu étant égale à sa masse multipliée par la constante d’accélération de la pesanteur, c’est-à-dire environ 9,8m/s². Elle est donc identique pour tous quel que soit le moyen utilisé pour « voler ». Et la pression étant équivalente à une force exercée sur une surface, si la surface est plus importante, la pression est plus faible, c’est mathématique. Donc en toute logique, un tapis devrait être plus adapté qu’un balai pour voler (en plus d’être plus confortable). Enfin, bien entendu pour Caroline aucun des deux ne vaudrait un avion mais elle aurait sans doute été moins réfractaire au tapis qu’au balai.
Voilà tout ce que Caroline aurait pu dire si elle n’avait pas retenu les leçons de ses cours de potion. Cela ne servait à rien d’expliquer l’évident, les sorciers n’étaient pas prêts à l’écouter et à la comprendre. Alors elle se taisait. Elle s’était tu ce matin-là en cours de vol.

Mais lorsque la suite du programme se présenta, Caroline regretta de s’être tue. Ils allaient passer à la pratique. La pratique, ce qu’elle ne voulait absolument pas connaitre. Alors peut-être qu’elle aurait dû intervenir. Avec un peu de chance sa remarque aurait lancé un débat et ils n’auraient pas eu le temps de passer à la pratique. Ou peut-être encore que cela aurait attiré les foudres de l’enseignante sur elle et qu’elle se serait faite exclure du cours, évitant ainsi ce à quoi elle ne voulait pas participer. Mais non, elle s’était tue. Elle s’était tue et maintenant elle se retrouvait debout à côté d’un balai. D’un balai soi-disant volant ! Et même si elle refuserait de l’admettre, elle était morte de peur !
Parmi les moldus il y a des tas de personnes qui ont peur de prendre l’avion parce qu’ils ont l’impression de ne rien contrôler… Eh bien pour Caroline, il en était de même pour les balais. Elle avait confiance en les avions parce qu’elle savait comment ils fonctionnaient mais ce n’était pas vraiment (pas du tout) le cas pour les balais. Alors il était clair pour elle qu’elle ne ferait pas ce qu’on lui demandait de faire. Ok elle était debout à gauche d’un balai mais jamais elle ne lèverait la main au-dessus de lui pour lui « parler ». Alors sans prêter attention à ce que ses voisins faisaient, elle croisa les bras et regarda droit devant elle. Elle n’obéirait pas et tant pis si elle se faisait punir pour cela. UN BALAI CA NE POUVAIT PAS VOLER !!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 48

MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   Sam 20 Fév - 11:34

Lucas savait que son ami était là, l'entendre répondre lui faisait plaisir. Il affirmait sa présence en le faisant quand bien même la réponse était vague. Ce qui fit sourire le jeune sorcier. Il pensait à la dangerosité d'un vol en tapis. Comme si le balais était plus sécuritaire. Je suppose que c'était sorcier de penser que le balais ça allait mieux. Depuis la nuit des temps les sorcières étaient affublées d'un balais, et aussi d'un nez crochu, mais ce n'était qu'un détail. Il parlait du sport, c'était sûr le qui-quelque chose. Puis il entendit le murmure de son ami, il le regarda discrètement. Il répondit aussi bas que lui.

« Aucunement, je sens que je ne vais pas aimer du tout... »

Il avait sursauté en entendant l'enseignante parler avec sa voix forte. Il commençait à jouer avec une mèche de ses cheveux. Il se sentait un peu gêné, ses joues chauffait un peu. Elle partaoit dans des explications. Bien que le jeune homme l'écoutait avec attention. Il ne pouvait s'empêcher d'avoir un peu peur. Il n'avait pas le vertige, ça non. Il pouvait se trouver en haut du château sans soucis, c'est juste monter sur un balais qui lui semblait étrange, bizarre, puis ça ne devait pas être très confortable. Un morceau de bois entre les jambes. Il suivit l'enseignante. Il savait que c'était l'heure de la pratique. Ce qu'il craignait le plus. Il retenait les instructions. Il devait le refaire après. Il sentait qu'il faudrait un temps pour qu'il vienne dans sa main. Il respira à fond. Il regarda un peu les autres élèves, certains étaient plus confiants que lui-même. Il posa un regard sur son ami. Il espéra qu'il réussisse. Il ferma quelques secondes ses yeux.

« Debout. »

Lucas avait dit ce mot de façon timide. Bien entendu, le balais n'avait pas bougé d'un pouce, préférant le sol où il était pour le moment. Il se mordit les lèvres. Il devait le faire. Il sentait la peur sinuer dans ses veines, tel un poison qui le paralysait. Il devait faire face à cette crainte. Ce n'était qu'un cours. Après il pourrait laisser ce genre de choses à d'autres. Ce n'était clairement pas lui qui défendrait les couleurs de sa maison ou de son pays dans le sport qu'avait évoqué brièvement Irwin.

« Debout. »

Un peu plus ferme, le balais bougeait un peu. Mais n'avait pas été dans sa main. Il devait être encore plus ferme, faire que l’objet lui obéisse. Il se mordit la lèvre, se faisant presque saigner par ce geste un peu inconscient. Il n'allait pas laisser ce cours sans tenter de prendre ce balais. Foort de ces pensées. Il recommençait.

« Debout ! »

Le balais arrivait brusquement dans sa main, lui faisant manquer de tomber. Clairement, il n'utiliserait pas cette chose comme moyen de transport. Mais au moins, il avait réussi, il se sentait fier d'avoir fait comme le disait la prof. Il pourrait le refaire, mais pas dans l’immédiat. Il serra le manche en bois. La suite s’annonçait pire... Il en tremblait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours de Vol n°1 : Origines du balais volant et Ière leçon de Vol (Ier cycle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ile de Batz :: Les alentours :: Nord :: Parc de l'Ecole :: Stade de Quidditch-
Sauter vers: