AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Cours n°1/ 1er cycle - Histoire de la magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▌Messages : 41

MessageSujet: Cours n°1/ 1er cycle - Histoire de la magie   Lun 25 Jan - 11:00

Cours n°1: "C'est une révolte ? Non sire c'est une révolution !"

Cours ouvert à tous les élèves de 1er cycle

La salle de classe était prête, comme d’habitude. Et comme d’habitude Thomas s’était préparé, organisé pour assurer le bon déroulement du cours. Une pile de différents manuels était posés sur son bureau, qui allait lui servir d’exemples pour illustrer son cours et pourquoi pas intéresser quelques élèves qui voudraient bien les consulter. La salle de classe était impeccable,  pas un seul grain de poussière n’était présent sur les tables, bien alignées. Une ambiance un peu austère mais qui selon Thomas était indispensable pour le bon déroulement d’un cours. Le cours allait commencer dans quelques minutes. Le tableau noir était vierge de toute inscription mais d’ici quelques instants il allait être recouvert de noms et de dates.
Aujourd'hui changement de programme : après avoir passé le début de l’année à étudier l’histoire des persécutions sorcières en France et notamment du cas des bûchers, période qui il le reconnaissait pouvait être parfois barbante puis des conflits entre les centaures et les sorciers sur le territoire français, ils allaient passer à une autre époque, qui il le savait, aller parler à tout le monde puisqu’elle touchait à la fois les moldus et les sorciers : il n’y avait pas de raisons pour qu’un élève né moldu se sente exclu ou au contraire qu’un élève de sang pur soit avantagé. Il jeta un coup d’œil à sa montre : plus que cinq minutes. D’ordinaire Thomas ne se souciait pas autant de tous ces détails, du moins pas avec autant d’attention que d’habitude, mais comme ils allaient passer sur une période de l’histoire qu’il appréciait, il était normal qu’il y prête plus d’attention.
Comme à son habitude il avait revêtu un costume, bleu nuit, avec une cravate du même bleu sur une chemise blanche et une petite pochette d’un bleu plus pâle. Il serait volontiers resté en t-shirt et en jean mais ça ne faisait pas très bonne impression que ce soit auprès du corps enseignant ou des élèves pour donner un cours.  C’était son avis et jamais personne n’avait réussi à le persuader de porte autre chose qu’un costume trois pièces pour donner un cours et ce n’était pas maintenant que ça aller changer.
Enfin il fut l’heure de débuter le cours.  Il se dirigea vers la porte, sous le regard des anciens présidents de la république sorcière et l’ouvrit en souriant sur des élèves qui se tenaient négligemment dans le couloir, attendant de pouvoir entrer, mais pas avec enthousiasme cependant, enfin ça dépendait des élèves. Mais comme on était en fin de semaine et qu'en plus ils venaient juste de prendre leur petit déjeuner, il allait falloir un petit moment pour les remettre d'aplomb. Heureusement que lui était en forme pour réveiller tout le monde. Il les laissa s’installer où ils voulaient, il n’avait pas de plan de table et se redirigea vers son bureau.

« Bonjour à tous, j’espère que vous avez bien mangé, parce que vous allez devoir être en forme et participer aujourd'hui. Dépêchez vous de sortir vos affaires, vous allez avoir besoin de prendre des notes. Tout le monde est prêt ? – il jeta un regard insistant à une élève qui trainait pour sortir sa plume, abimée qui plus est, puis voyant que tout le monde attendait il reprit – Bon très bien, la semaine dernière nous en avions finis avec les querelles entre centaures et sorciers, mais n’allez pas ranger vos cours où les brûler,  je vous interrogerait sur certaines dates et noms dans le courant du mois alors continuez à réviser, et cette semaine nous allons passer à une période très importante pour nous. Quelque soit vos origines vous en avez entendu parler, j’en suis sûr. Cette partie de l’histoire concerne aussi les moldus et elle a marqué une rupture définitive dans l’histoire, laissant place à de nouveaux régimes, à de nouveaux symboles pour la France et à contribuer à une identité nationale, pour les sorciers, comme pour les moldus. Vous voyez de quelle période de l’année je parle ? »

Il ne laissa pas un élève répondre alors que quelques mains se levaient pour répondre.

« Attaquons nous à la Révolution Française ! Et oui, il n’y a pas que les moldus qui se sont révoltés pour avoir le droit à un nouveau régime et du pain, les sorciers aussi et ils ont joué un très grand rôle, même si ils ne se sont pas toujours mêlés aux histoires des moldus.  Bien commençons par quelques bases… qui peut me dire la date fixée pour le début de la Révolution Française.  Si vous vous trompez vous me la copierez jusqu'à ce que vous en rêviez la nuit ! »

Il fixa les élèves, mi-sérieux, mi-amusé. Il n’était pas du genre à faire de l’humour à tous ces cours mais il aimait bien plaisanter et essayer de détendre l’atmosphère, même si tout le monde ne semblait pas très sensible à son humour d’historien.

_________________

Hush boy, oh hush boy. Don't say a word.
Anol shalom Anol sheh lay konnud de ne um Flavum Nom de leesh Ham de nam um das La um de Flavne…
We de ze zu bu We de sooo a ru Un va-a pesh a lay Un vi-I bee Un da la pech ni sa Credits: .soulmates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 251

MessageSujet: Re: Cours n°1/ 1er cycle - Histoire de la magie   Mar 16 Fév - 10:15

    Irwin faisait parti de ces élèves qui aimaient l'histoire de la magie. On parlait là d'une matière qui permettait aux plus curieux de satisfaire leur soif de savoir et de connaissance, et cela convenait particulièrement au jeune homme de la maison de l'Eau.
    Et puis il y avait cette salle, si belle, si agréable et si reposante, qu'il appréciait beaucoup, et ce malgré les regards inquisiteurs des anciens Présidents de l'Elysée magique.

    Aussi Irwin se rendait en cours le sourire aux lèvres, pressé de s'installer à l'un des superbes bureaux en bois d'ébène pour noter avec assiduité les paroles du professeur Pazzi.

    Il arriva, comme bien souvent, en avance pour les quatre heures de cours qui se profilaient à l'horizon de ce jeudi matin, après avoir avalé à la hâte un chocolat chaud et quelques crêpes pour son petit déjeuner. La porte était encore fermée, aussi Irwin s'adossa contre le mur en attendant le début du cours. Il sorti de sa besace qui ne le quittait jamais les parchemins sur lesquels il avait prit grand soin de retranscrire le discours de Mr Pazzi lors des anciens cours, tachant de se remémorer au mieux ce qui avait été dit sur les querelles entre centaures et sorciers – un cours qui l'avait laissé aussi perplexe qu’intéressé – et lorsque la porte s'ouvrit, il fut l'un des premiers à saluer le professeur Pazzi avant d'aller s'asseoir, directement au premier rang – avec sur le visage un sourire empressé particulièrement désagréable, du genre de ceux qui caractérisent si bien les premiers de la classe.

    Rapidement, Irwin rangea les parchemins des cours précédant pour en sortir de nouveaux, tout neuf, encore vierges, et posa à côté le petit encrier qu'il avait prit soin de remplir le matin même, afin de ne pas tomber à sec d'encre durant la matinée. Ce garçon était décidément trop prévenant. L'étudiant sorti de son sac sa plus belle plume – celle qui avait d'étranges reflets dorées et qu'il avait décidé d'acheter non pas par nécessité mais parce qu'elle avait attiré son regard un petit peu plus longtemps que nécessaire lorsqu'il avait été acheter ses affaires scolaires. Il ferma un bref instant les paupières, tâcha de chasser de son esprit le visage attristé de sa mère lorsque le bateau qui l'emmenait vers Beauxbâtons avait quitté la côte, en septembre dernier.

    Et poru se faire, rien de plus efficace que de se concentrer sur la voix enthousiaste de Mr Pazzi qui prévenait d'avance qu'ils allaient avoir des notes à prendre ! Irwin se surprit à sourire, et écouta avec application ce que disait leur professeur. Une période importante, tant d'un point de vue moldu que sorcier, une période qui avait fait naître de nouveaux symboles pour la France, qui avait laissé la place à de nouveaux régimes … Irwin trempa la pointe de sa plume dans l'encre, attendant tout de même que Mr Pazzi le précise avant de noter le titre qu'il était sur de voir venir en haut de son parchemin : la révolution Française.

    Et lorsque le professeur demanda la date du début de la révolution française, se fut sur de lui qu'il leva la main et répondit d'une voix assurée.

    « Il s'agit du 14 juillet 1789, monsieur, avec la prise de la Bastille. »

    Minute, minute … et l'ouverture des Etats Généraux, alors ? Ça comptait ou … oups … Plus vraiment sur de son coup, tout à coup, Irwin se décomposa et laissa son bras à demi levé en attendant la réaction de Mr Pazzi.

_________________
YOU'RE LOOKING BACK - LIKE A CHILD
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cours n°1/ 1er cycle - Histoire de la magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ile de Batz :: Académie de Beauxbâtons :: 1° étage :: Salle d'Histoire de la Magie-
Sauter vers: