AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Fiches d'aide pour le cours d'histoire de la magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▌Messages : 41

MessageSujet: Fiches d'aide pour le cours d'histoire de la magie    Lun 25 Jan - 20:03

Chers élèves,
vous trouverez ici et ce tout au long de l'année différentes fiches concernant des personnages historiques, des événements ayant un lien avec l'histoire de la magie. Un peu comme des cartes de chocogrenouilles. Pensez à les consulter pour éviter un trou lors d'une interrogation et si vous avez besoin de plus d'information, le professeur Pazzi est à votre entière disposition.

Les femmes



Marianne Drancy
1750-1793

Issue de la haute bourgeoisie de Grasse, Marianne était la fille de sorciers dont la famille avait fait fortune en se lançant tout d'abord dans le commerce de fleurs pour ensuite se lancer dans la parfumerie en remportant un grand succès, ce qui est un signe de consécration à Grasse, capitale du parfum, pour finir par obtenir une entreprise prospère et ouvrir plusieurs boutiques à Paris, Toulouse et Lyon. Marianne reçut une bonne éducation et son père fit même venir des professeurs pour lui apprendre la philosophie et aussi l'alchimie. Très imprégnés dans le monde moldu, la famille Drancy bien que de sang pur, n'avait pas les préjugés des sorciers de l'Ancien Régime sur les moldus ou les nés-moldus. En 1770 Marianne est fiancée à un noble moldu, de quelques années son aîné mais ce dernier meurt de la tuberculose quelques semaines avant le mariage. Bien que légèrement attristée, Marianne ne se mariera pas par la suite, souhaitant conserver son indépendance et ce malgré de nombreuses demandes. Son intérêt pour la politique et les arts l'amène en 1773 à monter et s'installer à la capitale et à fréquenter différents salons, sorciers ou moldus. C'est là bas qu'elle se liera d'amitié avec Olympe de Gouge, grande figure de la Révolution moldue.
C'est en 1789 que Marianne commence à faire parler d'elle: lors de la prise de la bastille, le 14 juillet, pendant que la plupart de la population moldue prend les armes et libère des prisonniers, cette dernière se charge de libérer les quelques sorciers emprisonnés pour les mener en lieu sûr. D'après certaines sources, il semblerait qu'elle est était également présente aux journées des cinq et six octobre 1789 où le peuple de Paris s'est dirigé vers Versailles pour réclamer du pain au roi et à la reine.
Bien que très excitée par la perspective de nouveaux changements, elle s'apperçoit rapidement que les femmes sont mises de côté, malgré leurs participation aux révoltes. Pendant que du côté des sorciers, nés moldus pour la plus grande majorité d'entre eux se crée une Assemblée Nationale Constituante, elle a l'idée de faire de même mais pour les femmes, en réponse au refus de faire entrer ces dernières dans le monde de la politique. Les femmes, toute ascendance confondue se réunissent et s'organisent pour montrer aux hommes qu'elles sont aussi aptes qu'eux à s'occuper de la politique. Un an après la création de l'Assemblée Nationale Féminine Magique, celle ci est renversée par Caspar Flauvel et Dracul de la Tourbière, après un duel enragé qui dura plus d'une heure.
En 1791 Marianne s'inspire également des écrits de son amie Olympe pour rédiger la déclaration de la sorcière et de la citoyenne, qui sera rejetée par l'assemblée. En revanche les sorcières obtiennent le droit de pouvoir acquérir elles même leurs baguettes et de pouvoir divorcer. En 1792 Marianne obtient l'annulation de l'emprisonnement pour adultère pour les femmes.
Ses opinions, son indépendance et ses combats lui font obtenir de plus en plus d'ennemis, qui souhaitent se débarrasser d'elle et de son influence chez les femmes, qui déteint également chez certaines femmes moldues.
Accusée par certains de vouloir dévoiler le monde de la magie aux moldus, par d'autre d'être une sympathisante monarchiste,  ces ennemis la livrerons aux moldus en l'accusant d'être Girondine et contre révolutionnaire. Elle sera arrêtée en octobre 1793 par des montagnards moldus et guillotinée le 2 novembre 1793 par ces derniers. Avant de monter sur l’échafaud, elle s'exclamera devant la foule: "Je meurs en femme indépendante. Citoyennes ! Battez vous pour votre liberté et vos droits ! Ne laissez pas les hommes avoir le dessus de la Révolution et gouvernez !"

copyright acidbrain

_________________

Hush boy, oh hush boy. Don't say a word.
Anol shalom Anol sheh lay konnud de ne um Flavum Nom de leesh Ham de nam um das La um de Flavne…
We de ze zu bu We de sooo a ru Un va-a pesh a lay Un vi-I bee Un da la pech ni sa Credits: .soulmates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Messages : 41

MessageSujet: Re: Fiches d'aide pour le cours d'histoire de la magie    Mar 26 Jan - 18:49

Les hommes

Jacques Leclerc
v 1740-1810

On ne connait pas la date de naissance exacte de Jacques Leclerc. C'était en effet un ancien esclave de la colonie française de Saint-Domingue. Il travaillait dans une exploitation de coton, sous le contrôle de Maurice Brouet, un moldu. Jacques Leclerc ignorait qui était sa famille puisqu'il en avait été séparé quelques mois après sa naissance et surtout qu'il était un sorcier. Dans sa biographie Esclave et Sorcier, il raconte avoir pris conscience de ses pouvoirs quand il avait douze ans, après avoir fait une mauvaise récolte, au moment où son maître était allé vérifier tout ce qu'il avait récolté, ses panier avaient soudain débordés de coton. Par la suite il appris, après avoir été transféré dans une nouvelle exploitation pour un temps que la magie existait, son maître provisoire étant lui même un sorcier. Jacques raconte qu'il l'avait abordé en espérant obtenir quelque chose de lui: il obtint une baguette et quelques notions, mais pas plus: il était un esclave et il n'était même pas censé avoir de baguette.
Quand il retourna chez Maurice Brouet, il passa cinq ans à apprendre à maîtriser la magie grâce à des livres qu'il avait dérobés. Il se révéla être doué pour la métamorphose et réussit même à devenir animagi. Il parvennait en effet à ce transformer en crocodile ce qui révélait chez lui un grand talent puisque cet animal est, en plus d'être dangereux pour l'homme, très imposant.
Il y avait autre chose que Jacques désirait par dessus tout: être libre, lui et les autres esclaves. Ils étaient bien peu nombreux et en désavantage physique pour se rebeller, c'est donc par la ruse que Jacques réussi à libérer les esclaves: une nuit il se glissa dans la maison de son maître vêtu d'une longue cape noire, et avec l'aide d'un ami, caché, réveilla les maîtres. Il s'était à moitié transformé: il avait une tête de crocodile et le reste de son corps était humain. Terrifiant, il obtint sa libération et celle des autres en laissant son ami parler à sa place sans qu'on ne le voit, se faisait passer pour un dieu en colère. Effrayés, les maîtres libèrent les esclaves qui partirent fonder un village: le premier village d'esclaves libres et Jacques fut proclamé gouverneur. Jacques s'est ensuite rangé aux côtés de Jean-Jacques Dessalines pour l'indépendance de Saint Domingue et l'abolition de l'esclavage. Il ouvrit également une école pour les jeunes sorciers en s'alliant avec des sorciers qui luttaient contre l'esclavage. Jacques mourut en 1810, quelques années après la déclaration d'indépendance d'Haïti en 1804. Le crocodile est devenu l'emblème de sa ville, très simplement et symboliquement nommée Liberté, et chaque année les habitants organisent une grande fête où ils portent des masquent en forme de crocodile et des capes noires en s'amusant à effrayer les autres.
Il est principalement connu pour ses lois contribuant à rendre tous les hommes égaux, à sa lutte acharnée pour que les hommes noirs puissent posséder une baguette et d'accéder à une éducation, magique ou nom.
copyright acidbrain

_________________

Hush boy, oh hush boy. Don't say a word.
Anol shalom Anol sheh lay konnud de ne um Flavum Nom de leesh Ham de nam um das La um de Flavne…
We de ze zu bu We de sooo a ru Un va-a pesh a lay Un vi-I bee Un da la pech ni sa Credits: .soulmates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fiches d'aide pour le cours d'histoire de la magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ile de Batz :: Académie de Beauxbâtons :: 1° étage :: Salle d'Histoire de la Magie-
Sauter vers: